top of page
Rechercher

Notre cerveau, cet incroyable ordinateur vivant en perpétuelle quête expérientielle

Dernière mise à jour : 4 févr. 2023

Comment la musique impacte son fonctionnement ?


Je suis certaine que la musique vous a accompagné dans de nombreuses expériences tout au long de votre vie. Vous avez certainement associé certains morceaux à des instants qui resteront à jamais gravés dans votre mémoire.


La musique engage les zones cérébrales impliquées dans la cognition, les fonctions motrices, les émotions ou encore la motivation.


La science a démontré que la musique aide à la fabrication de substances chimiques dans notre corps comme la dopamine, les endorphines et l’ocytocine affectant ainsi notre humeur et notre bien-être.


  • La dopamine est un neurotransmetteur fabriqué dans le cerveau qui agit comme un messager entre les neurones. Cette substance chimique ainsi libérée est chargée de vous faire ressentir du plaisir, de la satisfaction et de la motivation. Écouter de la musique augmente la production de dopamine et nous place dans une bulle de mieux-être.

  • Les endorphines agissent comme des analgésiques ou encore des sédatifs. Elles diminuent notre perception de la douleur et nous apportent un sentiment de joie et de satisfaction. À forte dose, elles peuvent même nous conduire à l’euphorie.

  • L’ocytocine est considérée comme la molécule de confiance et de l’amour. Les femmes la connaissent bien car elle constitue une des hormones clés de la grossesse. L'ocytocine est sécrétée lors de temps passé avec nos proches et elle joue un rôle clé dans nos relations de couple.


La musique nous fait du bien et nous aide a atténuer de nombreux troubles de l’humeur comme l’anxiété, la dépression, le déficit d'attention, l’insomnie, le stress post-traumatique, etc…





La façon dont notre cerveau traduit la musique est complexe. Le tempo (vitesse à laquelle la musique est jouée), la mélodie, le rythme (composante de la musique : enchainement des notes, durée de celles-ci), la tonalité, l’intention du musicien sont autant de facteurs qui entrent en compte dans la traduction effectuée par les différentes zones de notre cerveau.

Par exemple, les lobes frontaux décodent les signaux émotionnels créés tandis que le cervelet traite le rythme.


Nous utilisons notre lobe frontal pour prendre des décisions, planifier. Il se divise en deux hémisphères et gouverne une grande partie de nos capacités. Il contrôle le langage, la concentration, la pensée. Il est aussi à l’origine de notre créativité. Les lésions du lobe frontal provoquent d’importants troubles moteurs et comportementaux.

Des études ont démontré que la musique peut améliorer son fonctionnement.


La musique peut augmenter la production de nouveaux neurones dans l'hippocampe. Cette région du cerveau est considérée comme le siège de la mémoire. C’est cette zone qui est prioritairement touchée par la maladie d'Alzheimer ou encore l’épilepsie.

(Voir : Effets de la musicothérapie réceptive, individuelle et personnalisée sur les troubles du comportement chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et syndromes apparentés, à un stade modéré à sévère (MMS < 20), résidants en EHPAD - Martin Chartier).


Le cortex occipital est largement stimulé chez les musiciens professionnels qui traduisent la musique en image visuelle leur permettant d’écrire ou de lire une partition. Cette région du cerveau interprète les images et permet de créer des souvenirs visuels. Il analyse la forme et la couleur par exemple.


Saviez-vous que les musiciens possèdent un corps calleux plus grand ? Cette bande de fibres nerveuses plus importante que chez la plupart des individus leur permet une meilleure communication de l’information entre les deux hémisphères du cerveau. Il est démontré que l’impact de la musique peut être très puissant. Par exemple, l’écoute d’un morceau particulier de musique amène au déclenchement de crises d’épilepsie chez certains musiciens qui possèdent des lésions temporales. C’est dire la puissance de l’impact de la musique sur le cerveau. On parle alors d’épilepsies musicogènes. (R. de Beaurepaire - Act. Méd. Int. - Psychiatrie (19) n° 8, octobre 2002).


Le cervelet coordonne le mouvement et stocke la mémoire physique. Des études ont montré qu’une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer peut jouer d’un instrument appris dans sa jeunesse car les souvenirs dans le cervelet ne s'effacent pas.



De la musicothérapie réceptive à la Bioénergie Fréquentielle®


Sébastien et moi sommes fascinés par l’impact du son, des fréquences et de la musique sur les comportements humains. Nous travaillons sans relâche pour vous proposer des musiques de soin qui vous accompagnent dans votre quotidien.


La musique ça se ressent, ça se vit, ça "se vibre", mais pour nous, le simple fait de faire chanter un bol de cristal ou de faire tinter un carillon, bien que ce soit très agréable et apporte une réelle détente, ne suffit pas à nous emmener dans des états de conscience modifiés équivalents à ceux ressentis lors de séances d'hypnose par exemple.


Dans nos recherches de soins énergétiques par la musique, nous avions besoin de composition musicale, nous avions besoin que l'art se mêle au soin et tout naturellement, nous nous sommes orientés vers des techniques musicales plus profondes.


C'est ainsi que nos pas nous ont conduit vers la Bioénergie Fréquentielle®.

Nos compositions sont étudiées pour travailler sur des besoins ciblés.


Nous attachons une importance particulière aux composantes musicales (rythme, mélodie, tempo, dynamique, tonalité, variété des instruments : piano, guitare, basse, tanpura, bols de cristal, flûte amérindienne, tambour, guimbarde, voix, handpan, etc... ).


Nous travaillons avec des accordages spécifiques pour ne pas nous limiter dans les fréquences utilisées.


Nos compositions vous emmènent dans un voyage intérieur pour libérer des blocages conscients ou inconscients, pour réduire le stress, pour libérer des blessures.


Différentes formations dans les soins énergétiques, psycho-énergétiques, en méditation de pleine conscience, en psychologie positive, en hypnothérapie ou encore en sophrologie, nous ont permis de comprendre comment allier musique et soins pour ouvrir au bien-être retrouvé.


Que ce soit par le chant ou la musique dans nos ateliers collectifs ou grâce à « l’oracle chanté » qui vous permet de prendre soin de vous grâce à votre voix de manière ludique ou encore par nos compositions musicales informées de fréquences disponibles en écoute illimitée pour nos abonnés, nous avons à cœur de prendre soin de vous dans une démarche d’anticipation des maux.


Retrouvez toute notre actualité sur notre agenda et n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.


Prenez soin de vous !


Carole















L


Avertissement :

​En aucun cas, un soin BIOÉNERGIE FRÉQUENTIELLE® ACMIYA (musique informées de fréquences) ne se substitue à un quelconque traitement médical. Le soin énergétique rétablit la circulation de l'énergie pour faciliter le bien-être et la fluidité des énergies. Trop d'amalgames sont fait avec la médecine dans le domaine des soins énergétiques et nous attirons votre attention sur les erreurs d'interprétation. Nous ne souhaitons pas que notre travail soit assimilé à certaines pratiques qui utilisent des termes alambiqués dans le seul but d'induire le consommateur dans l'erreur : les soins énergétiques ne doivent en aucun cas être confondus avec des soins médicaux. Les résultats attendus dépendent de chaque personne.

© Copyright
bottom of page